la voix sur IP
Numérisée puis découpée en paquets, la voix sur Internet subit des transformations voire des déformations. Explications des techniques de communication vocale.

La rédaction , L'Ordinateur Individuel, le 12/10/2005 à 07h00

Le secret des fournisseurs d'accès à Internet et des opérateurs télécoms pour proposer des communications téléphoniques à prix cassé s'appelle la voix sur IP ou VoIP ( Voice over Internet Protocol ). Le principe : la voix est numérisée (transformée en une suite de 0 et de 1), puis découpée en paquets (qui contiennent chacun environ 20 millisecondes de conversation). Elle est ensuite transmise sur Internet (où transitent aussi les données Web, les courriels, etc.) en mode paquet : le canal de communication est alors partagé entre tous les ordinateurs connectés.

Si une saturation temporaire du réseau est tolérable lorsqu'on télécharge un fichier (l'opération dure plus longtemps), elle devient rédhibitoire pour la voix : la conversation est alors saccadée et certains mots tronqués. Pour information, en téléphonie classique, la voix transite en mode circuit : un canal de communication est réservé pendant tout l'appel entre les deux interlocuteurs ; il ne peut donc pas y avoir de ralentissement.

Mais l'intérêt de passer par Internet, moins fiable, est évidemment de réduire le coût des communications, qui ne sont en effet plus facturées en fonction de la distance parcourue. Pour téléphoner via Internet, il existe deux méthodes : la première consiste à installer un logiciel spécialisé sur chacun des ordinateurs des deux interlocuteurs puis à communiquer par l'intermédiaire d'un microcasque ; la seconde technique, proposée par les fournisseurs d'accès ADSL, repose sur l'utilisation de modems particuliers (les fameuses boxes) intégrant des fonctions de téléphonie. Voici dans les deux cas, les coulisses d'un appel.


Suite de l'article
Comment ça marche...

 

 

 

 01banner_vertical_blanc_ass14.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 accueil/association/services/promotion/contact/webmaster